Pour Acheter un bien immobilier, la diaspora est confrontée à ces 5 freins 

Chaque année, de nombreux Sénégalais qui vivent à l’étranger, ont des projets d’investissement immobilier dans leur pays d’origine. Malheureusement, ils sont souvent confrontés à des obstacles concernant l’aboutissement de leur transaction. Cela peut être dû à de nombreux facteurs et il a fallu trouver une solution pour y remédier. En effet, le Salon de l’Immobilier du Sénégal à Paris sera l’occasion de répondre aux attentes de la diaspora en matière d’investissement immobilier. Nous avons passé en revue ces freins subis par la diaspora en 5 points essentiels !

 

1°) Manque de visibilité sur le projet qu’ils veulent réaliser.

 

La plupart du temps les projets sont choisis sur la base de plaquettes ou de visuels. Ces derniers ne correspondent pas forcément à la réalisation effective sur le site (au Sénégal).

Solutions apportées par le SISAP 2018 :

Présence des promoteurs présentant leurs projets, villas témoin sur support vidéo         

Discussion, échanges, réponses aux différentes questions que se pose la diaspora sur place.

 

2°) Le défaut de ressources

 

Le défaut de ressources nécessaires pour la réalisation du projet pousse la diaspora à solliciter des crédits auprès d’institutions financières. Le niveau d’épargne pour certains ne couvrant pas le coût de projet, l’intervention des banques sénégalaises constitue une solution.

Solutions apportées par le SISAP 2018 :

Présence de banques sénégalaises sur place pour des simulations de crédit et d’emprunt éventuel, pour l’ouverture de compte d’épargne et de comptes courants au Sénégal.

 

3°) La constitution d’apport personnel et défaut de solvabilité ou l’impossibilité de bénéficier d’un financement du fait de leur situation professionnelle ou financière.

 

Le coût des projets immobiliers proposés par les promoteurs (de type moyen voire grand standing), le prix des terrains, le coût des matériaux de construction sont autant de facteurs induits aux difficultés d’apport et de solvabilité.

Solutions apportées par le SISAP 2018 :

Lors du SISAP, il y aura des établissements de crédit présents, proposant des solutions de financement adaptées à chaque niveau d’épargne, de revenus (même pour ceux qui travaillent dans le secteur informel).

 

4°) Le défaut de titre de propriété

 

La plupart du temps, la diaspora détient des titres non immatriculés ou non effectifs, ne permettant pas de bénéficier de concours bancaire du fait de l’impossibilité d’inscrire une hypothèque ou une garantie.

Solutions apportées par le SISAP 2018 :

Le comité scientifique du SISAP constitué de notaires, experts juridiques, représentant du service des domaines et de l’urbanisme vous permettra de savoir quelles sont les dispositions à prendre pour détenir un titre de propriété effectif, de suivre la mutation du permis d’occuper en bail, etc.

5°) Le défaut d’établissement de plans et devis de construction respectant les normes de construction régies au Sénégal et manque de suivi de la réalisation immobilière

 

La diaspora est toujours confrontée à un problème d’interlocuteur pour bien confectionner son plan et devis de construction.

Solutions apportées par le SISAP 2018 :

Présence d’institutions financières disposant d’un service technique qui permet en cas d’accord de financement de bénéficier d’un suivi de réalisations immobilières suivant les normes de construction. Ce service est sans frais et rassure le client qui n’est pas compétent pour ces tâches d’avoir le concours d’un expert dédié.

Vous l’avez compris, le Salon International de l’Immobilier du Sénégal qui se tiendra à Paris, Mantes-La-Jolie, Rouen, Le Havre puis Bruxelles sera le rendez-vous de nombreux experts de l’immobilier avec la diaspora, soucieuse d’être mieux informée pour mener à bien leur transaction immobilière.

 

SISAP 2018, Un événement AFSI INTERNATIONAL 

 

Shares
Share This